Projet SuperMasque Pour Tous

Pour freiner l’épidémie, notre objectif est que des industriels puissent imprimer à grande échelle les SuperMasques, puis trouver les moyens de les diffuser au plus grand nombre de familles française, à condition bien sûr d’avoir recueilli des avis qualifiés et positifs quand à son efficacité.

Pour cela nous souhaitons mettre en place une cagnotte en ligne permettant de récolter des fonds pour financer des tests d’efficacité et de production.

Au delà de cette aide financière participative, nous aurions besoin de différentes aides :

  • technique : pour améliorer le design du masque et le process de production
  • logistique : pour distribuer les masques là où il y en a besoin
  • communicante : aide pour faire connaitre ce projet
  • ou toute autre aide que vous pourriez proposer!

Si ce projet vous semble intéressant, merci de nous écrire à contact@happymanyproject.org ou de laisser un commentaire en bas de cette page. En fonction des retours et encouragements, nous lancerons (ou pas) une cagnotte.

[ Télécharger le dossier de présentation au format PDF ]


Production des SuperMasques pour tous

Nous travaillons avec un professionnel de l’imprimerie pour établir les estimations suivantes (2 scénarios). Voici le plan pour imprimeurs à télécharger.
Pour pouvoir soumettre cette étude rapidement, celles-ci ne tiennent pas compte de la fourniture des élastiques ni du packaging car jugés non prioritaires à ce stade du projet.

Pour les 2 scénarios, le délai de mise en œuvre à pleine capacité est estimé à 1 à 2 semaines pour le réglage des machines. Ce temps peut être allongé par l’approvisionnement du papier, estimé à 2 semaines en temps normal.

Scénario 1 : Masque avec pré-pliage

L’objectif du pré-pliage est de pouvoir faciliter la mise en forme du masque par son utilisateur, tout en garantissant que le masque sera plié avec la bonne forme et que le papier ne sera pas endommagé. Le type d’opération nécessaire (découpage et rainurage) est habituellement utilisé pour la fabrication de boites cartonnées, couronne des rois…

Machine d’impression sur feuille, puis machine de découpe, puis pliage feuille à feuille

Calcul de la cadence de production pour une imprimerie industrielle :

  • 1 feuille à la fois en découpe avec format maximum 500mmx750mm (avec 500mm de laize), donc permettant de réaliser 4 masques par feuille,
  • Capacité de la machine à découper/plier : 3000 feuilles par heure, soit 12 000 masques,
  • 24 heures par jour, 5 jours par semaine : 24*5*12 000 = 1,44 millions de masques par semaine.

Il existe une vingtaine d’imprimeries possédant cette capacité en France, ce qui permettrait de produire environ 28 millions de masques par semaine dans les conditions de cette étude.


Scénario 2 : Masque sans pré-pliage

Sans opération de pré-pliage, le masque peut être fabriqué par des machines dites rotatives. Ce type d’impression utilise des rouleaux de papier, permettant une impression continue de plusieurs masques à la fois avec une grande cadence. Le masque est un peu plus difficile à mettre en forme pour l’utilisateur car il ne comporte pas de pré-pliage, mais cette option reste intéressante étant donné que nous vivons une crise sanitaire exceptionnelle.

Machine d’imprimerie rotative, capable de cadences importantes

Pour réaliser plusieurs masques à la fois, ceux-ci sont présentés sous la forme de « magazine » de 8 feuilles (et donc 8 masques). Pour utiliser un masque, le porteur le détache aisément du magazine grâce à la prédécoupe. Il n’a alors plus qu’à le mettre en forme.

Notons que cette présentation facilite les opérations de packaging et de distribution. Il serait d’ailleurs possible d’utiliser les réseaux de tabac presse comme points de distribution, en notant que la chaine logistique avec les imprimeurs est déjà en place.

Calcul de la cadence de production pour une imprimerie industrielle :

  • 2x8pages (2 pages = 1 feuille) soit 2x4masques par tour,
  • 30 000 tour/heures en moyenne,
  • 24 heures par jour, 5 jours par semaine : 24*5*30 000 = 3,6 millions de tours, soit 28,8 millions de masques par semaine.

Quelques usines permettraient donc de fournir la France massivement en l’espace d’une à deux semaines.


Les étapes du projet

The Happy Many Project est réalisé dans un esprit ouvert dans le but de mobiliser les énergies et rendre le masque disponible là où on en a besoin. Ainsi, le plan du masque est diffusé sous les termes de licence Creative Commons, permettant à quiconque de l’utiliser et/ou d’en proposer des améliorations. Pour faciliter les participations et collaborations, nous travaillons sur la création et la promotion d’une plateforme internet ayant pour but de diffuser, renseigner et faciliter la collaboration des futurs participants.

Les paragraphes suivants décrivent les étapes principales que nous souhaitons mettre en place :

  • Etape 1 : création d’une association et recherche des premiers financements (en cours),
  • Etape 2 : amélioration de la plateforme internet
  • Etape 3 : réalisation d’une démonstration avec un imprimeur et publication des résultats,
  • Etape 4 : coordination de la production et diffusion du masque.

Etape 1 : création d’une association et recherche des premiers financements (en cours)

Le projet Supermasque Pour Tous est à but non lucratif. Nous souhaitons donc créer une association pour porter le projet et permettre les transactions décrites ci-dessous, dont notamment recueillir son financement.

Nous recherchons des soutiens et allons utiliser des plateformes de Crowdfunding (exemple : Kickstarter, Kiss Kiss Bank Bank…) pour financer le projet et le faire connaître.


Etape 2 : amélioration de la plateforme internet

La plateforme web est actuellement dans sa première version, sans trop d’aspect collaboratif.

Or, nous souhaitons l’améliorer pour qu’elle permette la collaboration autour de l’amélioration du design et de la production du masque.

Enfin, produire des masques ne suffit pas, il faut aussi les financer, les vendre, les distribuer, les vendre ou les donner… Pour cela, la plateforme devra permettre de mettre des acteurs en relations afin qu’ils puissent s’organiser au niveau local.


Etape 3 : réalisation d’une démonstration avec un imprimeur et publication des résultats

Nous réaliserons une présérie de masques pour les 2 moyens de productions possibles chez un imprimeur industriel, avec pour objectifs :

  • De démontrer la faisabilité des cadences de production,
  • De démontrer la qualité de protection des masques,
  • De soutenir une prise de décision pour une production de plus grande ampleur.

Pour cette présérie, nous ferons réaliser 12 000 exemplaires de masques avec pré-pliage et 240 000 exemplaires de masques sans pré-pliage (correspondant à une heure de production pour chaque machine).

Le retour d’expérience de cette démonstration sera publié sur la plateforme web pour être consulté par le plus grand nombre. Ces masques seront distribués gratuitement.

Etape 4 : coordination de la production et diffusion du masque

Un succès de la démonstration nous permettra d’intensifier la promotion du masque en vue de sa mise en production par des participants. Viendront ensuite les activités des coordination et mise en relation des différents participants : financeurs, producteur, distributeurs… La plateforme jouera un rôle clé dans cette phase, en particulier si elle a pu être enrichie avec les fonctionnalités de collaboration et coordination.

Aucune réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *